Lettres d'amour de Madame Roland

Le Temps retrouvé : Grand format

Madame Roland

Lettres d'amour de Madame Roland

Correspondance
- ISBN : 2715224087
- 324 pages
- 140 x 205 cm
- 18,00 €

» Zoom    

Présentation

    Édition présentée et annotée par Philippe Godoÿ

    J'honore, je chéris mon mari comme une fille sensible adore un père vertueux, écrit Madame Roland quelques jours avant d'être guillotinée. Enfermée à la prison de Sainte-Pélagie, où elle rédige ses Mémoires, elle semble avoir oublié ses rêves de jeunesse et sa longue histoire d'amour avec celui qui devait devenir son époux. Cent treize lettres autographes conservées à la B.N.F témoignent cependant de cette idylle compliquée. En 1777, bien des obstacles séparent Manon Phlipon de Jean-Marie Roland. Elle a vingt-trois ans, et lui quarante-trois; il appartient à une famille de vieille bourgeoisie provinciale alors qu'elle est la fille d'un graveur du quai de l'Horloge; inspecteur des Manufactures, Roland entreprend de longs déplacements, ce qui ne favorise pas des relations suivies. Enfin, la jolie Manon ne ressemble guère à ses semblables, élevées pour être des épouses soumises et des mères dévouées. C'est une cérébrale, nourrie de la philosophie des Lumières, qui se pense plus comme une héroïne de la Rome antique que comme la petite bourgeoise idéalisée par Greuze. Au grand désespoir de son père, elle a refusé les partis qui se présentaient à elle. Roland incarne l'homme des Lumières, une certaine forme de la sagesse romaine pour cette vierge, qui a lu Plutarque avec passion. Mais que pourrait apporter cette jeune fille aux idées hardies à ce quadragénaire placide ? Séduit par sa beauté et son intelligence, il ne songe guère au mariage. C'est elle qui a décidé de se faire épouser. Ainsi peut-on suivre, grâce à ces lettres, le roman qui s'ébauche, se construit et manque de se défaire entre ces deux êtres. Aiguillonnée par les obstacles, l'inclination de Manon se transfigure en passion : Dans quel état m'as-tu jeté ! J'aime pour la première fois, pour l'unique fois, ose-t-elle lui crier. Il faut de l'audace à une jeune fille pour s'exprimer avec cet abandon en 1780.
 Dans cette correspondance Manon Phlipon se révèle déjà l'écrivain qui suscitera l'admiration de Chateaubriand de Goethe et de Stendhal.

Du même auteur

 
Mémoires de Madame Roland


Mémoires


Lettres à une amie d'enfance


 

Recherche :

Les titres par année de parution :

Prix

Renaudot 2018, sélection de printemps

Le jury du prix Renaudot a retenu La petite famille dans sa sélection de printemps, établie le 15 mai 2018.

Prix

Sélection Prix Stanislas 2018

Le jury du prix Stanislas a retenu L'atelier dans sa sélection, établie le 28 juin 2018.