La fille qui marchait dans le désert

La Bleue

Vénus Khoury-Ghata

La fille qui marchait dans le désert

Livres numériques : pdf : 9782715230576 / epub : 9782715230569

Roman
- ISBN : 9782715229532
- 160 pages
- 140 x 205 cm
- 14,80 €

» Zoom    

Présentation

    Adam m’aimait à cause du désert, de l’odeur de sable qui collait à la plante de mes pieds, aimait Mathilde parce qu’elle lisait et écrivait. Elle tapait ses romans, tapait jour et nuit jusqu’à oublier qu’elle était une femme. Mathilde n’aimait pas le plaisir. Pauvre Mathilde qui n’a connu qu’un seul homme, un mari, pas un amant. Elle s’est privée de la halwa de la vie, de ce qui fait scintiller une femme comme lune de septembre. Mais les responsabilités l’ont vieillie : gérer un domaine a blanchi ses cheveux et noirci son cœur. Ma sœur m’a tout appris sauf à aimer. Adam s’en est chargé. Mathilde me manque. Une seule main ne peut applaudir. Elle était la main droite, j’étais la main gauche et Adam était les applaudissements.

   
À l’occasion d’une conférence sur l’écrivain Adam Saint-Gilles, Anne rencontre sa veuve, Mathilde, et passe la nuit dans son gîte rural. La nuit devient des mois. Anne ne quitte pas les lieux malgré les rudes taches exigées par Mathilde : débiter du bois, redresser une haie affaissée lui vaudront la lecture d’un roman inédit, promise jour après jour. Anne esclave consentante de Mathilde. La découverte, à l’autre bout du domaine, de Zohra clouée dans un fauteuil roulant, demi-sœur de Mathilde et jadis amante de Saint-Gilles, éclaire d’une lumière crue la face cachée de la vie de l’écrivain…

Du même auteur

Les obscurcis


Sept pierres pour la femme adultère


Quelle est la nuit parmi les nuits


Où vont les arbres ?


Le facteur des Abruzzes


La fiancée était à dos d'âne


Le livre des suppliques


La femme qui ne savait pas garder les hommes


Les derniers jours de Mandelstam


L'adieu à la femme rouge


 

Recherche :

Les titres par année de parution :

Événement

Grand Prix de poésie du Ministère de la Culture et de la Communication à Franck Venaille

Prix

Franck Venaille, GONCOURT DE LA POESIE 2017