Chet Baker pense à son art

Traits et portraits

Enrique Vila-Matas

Chet Baker pense à son art

06-10-2011
- ISBN : 978-2-7152-3235-8
- 140 x 205 cm

» Zoom    

Présentation

   Traduit de l’espagnol par André Gabastou

   Dans ce récit qui se situe à Turin, une nuit, dans une chambre d'hôtel, là où Joseph de Maistre avait écrit Voyage autour de ma chambre, Enrique Vila-Matas met en scène un critique littéraire qui n'est qu'un double de lui-même et qui essaye de faire le point sur ses goûts en littérature, sur sa propre vision du roman contemporain. Il hésite entre le radicalisme artistique de James Joyce dans Finnegans Wake et la prose plus classique mais non moins inventive de Simenon dans son roman Les fiançailles de Monsieur Hire.
Cet autoportrait d'Enrique Vila-Matas est une grande plongée dans son métier d'écrivain, jouant sans cesse entre le vrai et le faux, saluant au passage tous les auteurs de sa bibliothèque, s'amusant à inventer des citations, à passer volontiers du je au il et mettant la littérature tout entière en abîme.
Jeux de miroirs et de doubles pour réfléchir sur la situation de la littérature d'aujourd'hui. Comment garder à la fois son exigence d'écrivain et élargir son public, comment concilier la littérature dite populaire et la littérature tout court, qui est une recherche permanente de formes nouvelles et de travail autour de la langue?

     Chet Baker pense à son art est, davantage qu'un récit, une fiction critique, tour à tour drôle, méditative, poignante, nonchalante et musicale.
Un livre qui permet de comprendre toute l'œuvre d'Enrique Vila-Matas, un des plus grands écrivains contemporains.

Revue de presse

France Inter
"L'humeur vagabonde" : diffusion le 10 octobre
"Enrique Vila-Matas est un excellent écrivain, un merveilleux traducteur et un lecteur avisé. Son égale appétence pour Dr Jekyll/Joyce et Mr Hyde/Simenon lui a causé, semble-t-il, pas mal de nuits blanches. Heureusement, il les a mises à profit pour écrire un de ces livres dont il a le secret, qui vous donne le tournis et vous agace les neurones."
Kathleen Evin

Ecouter

Le Grand Journal de Canal Plus
Les choix culturels du Grand Journal dans la "short list" : diffusion 14 octobre
"Une écriture sophistiquée et une volonté de bousculer les lecteurs. Quelques pistes pour mieux comprendre l’état de la littérature actuelle."
Damien Cabrespines
Voir la séquence (sélectionner la vidéo intitulée "La suite" et aller à la 8e minute)

Le Magazine Littéraire
"Appel à tous les écrivains, potentiels, débutants ou confirmés : si vous voulez savoir où en est la littérature et s'il est possible de la renouveler, lisez Chet Baker pense à son art d'Enrique Vila-Matas.
Il tisse avec gravité et malice une réflexion envoûtante et vertigineuse. (…) Le lecteur – et la littérature – sort à la fois grandi et rajeuni de Chet Baker pense à son art."
Philippe Rolland

Art Press
"Enivrant vertige de livres, de citations réelles ou inventées (mais à quel degré de fiction sommes-nous ?), de musique et de photos qui, selon le principe de la collection, ponctuent le texte. Une fois de plus, Vila-Matas étonne, enchante. Tout est luminescence en cette nuit, tout est étoffe à son "riverrun d'insomnie", "d'erre rive en rêviere"."
Olivier Renault

France Culture
"Le carnet d'or" d'Augustin Trapenard : diffusion le 5 novembre
Ecouter

Elle
"Dans "Chet Baker pense à son art", Enrique Vila-Matas s'interroge sur la littérature." Il présente ici sa bibliothèque idéale.
Interview par Jeanne de Ménibus

Books
"Le dernier livre d'Enrique Vila-Matas s'impose comme un « exercice de littérature radicale », rapporte El Pais. (…) Dans ce surprenant autoportrait, l'auteur de Bartleby & Cie salue au passage tous ceux qui peuplent sa bibliothèque. « C'est un texte de "fiction critique", déclare-t-il à El Pais, dans lequel l'essai a pris le dessus sur un récit dont l'action est minimale."
Voir l'article complet

France Inter
5/7 week-end, chronique "Un livre sous le bras" : diffusion le 12 novembre
"Un mot sur le titre : « Chet Baker pense à son art ». Vila-Matas explique que lorsqu’il était à New York, et que la nuit on voyait un homme fumer tout seul dans sa voiture arrêtée, on disait rituellement : « Tiens, c’est Chet Baker en train de penser à son art ». Impossible de savoir si c’est vrai. Mais putain, qu’est-ce que c’est beau ! Un chef d’œuvre, on vous dit…"
Arnaud Viviant
Ecouter

La Croix
"La lecture d'un livre d'Enrique Vila-Matas est toujours une étrange expérience. Affirmer que l'on est déstabilisé, dérangé dans ses habitudes, ou même ses attentes, ce n'est pas dire assez."
Patrick Kéchichian
Voir l'article complet

Le Monde
"Plutôt Joyce ou plutôt Simenon ? Curieusement, on n'a pas besoin d'être soi-même taraudé par la question pour apprécier le paysage. Depuis longtemps, on est sous le charme. Intelligence, humour, espièglerie... On a lâché prise, on se laisse porter. C'est un peu comme en montagne. L'air est bon, vivifiant. Et la marche d'approche finit par devenir plus grisante, au fond, que la perspective de l'arrivée au refuge."
Florence Noiville
Voir l'article complet


La République des Livres (blog)
"Toute traversée en compagnie de Vila-Matas est une sacrée expérience littéraire, toute d'ironie dans la dérision et de provocation joyeuse."
Pierre Assouline
Voir le billet complet


Actu FNAC
"Fidèle à ses obsessions récurrentes, l’auteur génial s’interroge sur James Joyce et Simenon, à Turin, « à deux pas de l’endroit où Xavier de Maistre a écrit Voyage autour de ma chambre… ». Brillantes digressions, écriture virtuose, l’univers de Vila-Matas est, une fois de plus, fascinant."

France Culture
"La dispute" d'Arnaud Laporte : diffusion le 25 novembre
"Un tour de prestidigitation" Raphaël Sorin
"Un livre formidable" Nathalie Crom
"Un livre qui touche le coeur" Frédéric Ferney
Ecouter 

Télérama
"L'autoportrait d'un écrivain tout ensemble virtuose et dubitatif, monomane et discursif, lecteur impénitent à l'égal d'un Larbaud, ayant fait de la littérature, et des auteurs de façon corollaire, tout ensemble son motif, son thème et sa trame récurrente."
Nathalie Crom

L'Humanité
"Avec Chet Baker pense à son art, Vila-Matas construit une oeuvre dans un domaine qui devient presque un genre à part entière. Le texte ouvre une brèche entre un récit à la limite de la consistance et une approche articulée, documentée. On y lira une manière de roman d'aventure, dont le peuple des livres est le héros."
Alain Nicolas
Voir l'article complet


La Montagne
"Une réflexion sur la nature de la littérature, celle qu'Enrique Vila-Matas écrit ou pourrait écrire, celle que l'on lit ou aimerait lire."
Daniel Martin

Chronic'Art
"C'est une petite philosophie portative de l'écriture... Magiquement confus et obscurément éclairant, comme toujours."
L. B.

 

Recherche :

Les titres par année de parution :

Événement

Grand Prix de poésie du Ministère de la Culture et de la Communication à Franck Venaille

Prix

Franck Venaille, GONCOURT DE LA POESIE 2017